Nouvelles
Statut de président d'AAPPMA Nothern Pike le octobre 07 2014

Le plus dur dans le statut de président d’AAPPMA ?

 

De loin de devoir faire une gestion efficace de protection avec des lois françaises trop laxiste, de ne pas répondre systématiquement aux attaques de gens qui ont tout dans le « klaxon », aux idiots, a la médiocrité intellectuelle ambiante,  a la méchanceté gratuite, a l’hypocrisie, au n’importe quoi, aux accusations, aux boulets, a ceux qui parlent sans savoir, aux procès d’intention, a ceux qui ne connaissent rien a rien et qui se permettent éternellement de jugé notre travail sans se sortir les doigts.

 

Pourquoi je ne réponds pas à tout ça :

 

Parce que j’ai autre chose à faire

Parce que les pleureurs ne sont jamais la quand on a besoins d’aides

Parce que réfléchir aux bonnes idées, préparer une année d’activités bénévolement ca prends du temps

Parce que ça me fatigue

Parce que je ne suis plus à la maternelle

Parce que au vus des résultats (même faibles car 85 % de notre travail est anéantit par les braconniers, les viandards, les pollueurs, etc…) ont peut espérer avoir un bon parcours de pêche dans un avenir proche

Parce que la compétition ne m’intéresse pas, je ne compare pas notre parcours de pêche avec d’autres, chacun ayant ces propres particularités et ces propres contraintes.

 

Le plus dur c’est de devoir digérer tout ça en silence, accepté, intégrer les bonnes idées qu’on nous soumet (oui il y en a, c’est ça aussi être à l’écoute) et de garder le cap tous ensemble.

 

Le président.

© AAPPMA La truite d'Etampes